[Lis] Le début de la fin, Jasper Fforde

 
Le début de la fin est le cinquième tome des aventures de Thursday Next, la détective littéraire créée par le génialissime Jasper Fforde. Rédiger ce compte-rendu de lecture est un exercice particulièrement difficile : comment faire part de mes impressions, comment donner envie de découvrir cet univers sans trop en dire ? Afin d’éviter les insupportables spoilers, je choisis donc de rester dans les grandes, grandes lignes de l’histoire… aussi frustrant que cela puisse paraître pour la lectrice passionnée que je suis !

Si je devais résumer les qualités de cette série de romans, je citerais l’originalité, la cohérence, l’humour, et l’intelligence. En ce qui concerne l’aspect original de ces livres, la lecture de la quatrième de couverture du premier volume en dit déjà beaucoup :

Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu’une brigade spéciale a dû être créée pour s’occuper d’affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l’origine des plus folles inventions, on a parfois envie d’un peu plus d’aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l’héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d’une fin certaine…


Un livre qui parle des livres, mais d’une façon tellement nouvelle ! Jasper Fforde joue sur tous les codes de la littérature et de l’édition, nous fait découvrir un envers du décor surprenant, bref, il dépoussière les classiques qu’il semble bel et bien connaître sur le bout des doigts. La difficulté de cette lecture réside peut-être dans ce dernier point : si, comme moi, vous ne saisissez pas toutes les références, vous éprouverez peut-être quelque difficulté à en faire abstraction durant les premières pages… Mais une fois que l’on s’aperçoit que ces clins d’oeil érudits ne sont pas indispensables à la compréhension de l’intrigue, on parvient à les décoder plus rapidement. Et ces brefs instants de perplexité finissent par nous donner envie de découvrir ces romans que l’on ne connaît souvent que de nom !

 

Pour ce qui est de la cohérence, elle s’avère bien nécessaire au sein de cet univers complètement barré, archi-complexe, où même le temps n’est pas un repère stable. Maintenir tout cela en place, sans contresens, sans oubli, sur près de 2500 pages (en comptant, rassurez-vous, les cinq volets que compte actuellement la saga) force le respect et permet au lecteur d’être véritablement plongé dans la narration. Franchement, je me dis qu’il faut être sacrément doué pour réussir un tel défi !

Et ce qui fait, justement, le génie de l’auteur, c’est de réussir à nous planter un tel décor sans tomber dans un récit de science-fiction obscur et incompréhensible : bien au contraire, le ton est léger et surtout, franchement drôle. La pire des catastrophes possède toujours une dimension comique ou ironique, et nous pouvons faire confiance à Thursday pour sauver sa peau, les livres, voire la planète entière de toutes les situations apocalyptiques auxquelles elle se retrouve confrontée.

Car l’intelligence de Jasper Fforde s’étend également à la création de personnage complètement hors-normes, mais tous héroïques à leur manière. Mes préférés sont sans doute Landen, le grand amour de l’héroïne, écrivain unijambiste plein d’esprit, Mycroft, son oncle inventeur de génie, ou encore l’hilarante Pickwick, dodo de compagnie sans ailes mais avec beaucoup de caractère !

 

Pour toutes ces raisons (et tant d’autres), cette série est pour moi un must-read absolu ! Les cinq tomes sont sortis en Poche, alors vous ne risquez pas grand chose en vous offrant le premier volume (vous l’avez bien mérité)… Cependant, soyez prévenus : les probabilités sont fortes pour que vous vous retrouviez irrésistiblement captivé au point de ne plus vouloir quitter Swindon et le monde des livres !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s