[Lis] Lycée Out, Claire Loup

 
Bien qu’ayant quitté l’adolescence depuis quelques années déjà, je suis restée attachée à la littérature de jeunesse. Au contraire de ceux qui la dénigrent, je pense qu’il faut réunir de nombreuses qualités afin de parvenir à captiver un lectorat aussi exigeant et impitoyable, et je m’amuse toujours beaucoup quand je me replonge dans l’univers des plus de quatorze ans le temps de quelques centaines de pages !

C’est pourquoi j’ai immédiatement accepté l’offre des Editions Plon lorsqu’elles m’ont offert de découvrir Lycée Out, le second roman de Claire Loup, en avant-première absolue ! Il faut dire que le résumé en est particulièrement attractif…

Que faire quand on a un petit ami qui a le mauvais goût de vous quitter en expédiant une carte postale sans même la glisser dans une enveloppe ? Pleurer ? Ce n’est pas le genre d’Emma. Se venger,sûrement, d’autant qu’il est davantage question d’amour-propre que de grands sentiments.

Et la vengeance d’Emma est somptueuse, imaginative, inattendue.

L’amoureuse délaissée devient une redoutable combattante,une « Napoléonienne de l’amour », comme elle se surnomme elle-même.Le seul détail que la brillante stratège a négligé, c’est qu’elle attirerait l’attention d’un garçon inconnu qui lui donnerait la réplique en se dissimulant sous le pseudo de Don Juan.

Comme vous vous en doutez, nous sommes loin de l’héroïne stéréotypée, naïve et boutonneuse. Emma est atypique, pleine d’esprit, elle réagit au quart de tour et a un avis sur tout ! Benjamin (alias Don Juan), de son côté, est un garçon plutôt instable, en manque de repères, qui s’éloigne autant de l’école que de sa famille.

J’ai apprécié l’aspect imparfait des deux protagonistes, mais plus que tout, le fait que leurs petits défauts ne donnent pas lieu à un final moralisateur. Si Emma et Benjamin fonctionnent comme des modèles, c’est uniquement sous forme d’une invitation à rester soi-même et à poursuivre sa voie en demeurant fidèle à ses aspirations personnelles. Ainsi, la Napoléonienne de l’amour refuse de se compromettre en publiant des articles démagogiques, alors que Don Juan réfléchit à un avenir professionnel qui n’inclut pas nécessairement la case études supérieures.

 

On ressent vraiment à la lecture de ce roman que Claire Loup se place en amie de ses lecteurs plutôt que dans une quelconque posture parentale, et le récit semble dès lors délivré sur le ton de la confidence et non de la leçon à retenir.

Par ailleurs, j’ai apprécié le ton de Lycée Out, en particulier les anti-conseils d’Emma, pleins d’ironie et cyniques à souhait. Cet esprit m’a rappelé des films comme Mean Girls ou Easy A (sortie prévue début 2011) : destinés avant tout à un public jeune, ils parviennent malgré tout à retenir l’attention des adultes en raison de leur humour décapant et de l’intelligence de leur écriture.

En conclusion, je recommande vivement Lycée Out, un bouquin malin et amusant, qui ne prend pas les adolescents pour des imbéciles juste bons à ingurgiter une énième histoire de vampires amoureux ! Une vraie bouffée d’oxygène, en vente depuis hier !

Je remercie Jennyfer Soulat pour ce cadeau et
Claire Loup pour sa sympathique dédicace !
 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s