[Lis] Tendre est la nuit, Francis Scott Fitzgerald

 
Tendre est la nuit est un roman intelligemment construit en trois parties bien distinctes, qui nous permettent de découvrir peu à peu le couple formé par les protagonistes, Nicole et Dick. La première partie est rédigée du point de vue de Rosemary, comédienne américaine à peine majeure qui rencontre le couple alors qu’il passe des vacances en compagnie d’amis dans le Sud de la France. La jeune femme est instantanément fascinée, amoureuse des époux charismatiques, insouciants et mondains. Très vite, pourtant, elle devine qu’ils dissimulent un secret… Celui-ci ne tardera pas à être découvert, donnant lieu au second livre qui prend la forme d’un flashback. Le dernier livre se déroule après ces vacances françaises et boucle l’histoire.

Il m’apparaît difficile de vous en parler davantage en évitant toute révélation, alors si vous souhaitez un jour aborder ce livre d’un oeil vierge, je vous invite à interrompre votre lecture juste ici.

Les thèmes abordés par l’auteur sont ceux de la déchéance personnelle et amoureuse. Quand Dick rencontre Nicole, il incarne la figure du sauveur: la jeune femme, traumatisée par un passé obscur, est alors psychologiquement bouleversée. Dick, psychiatre réputé autant pour ses compétences que pour ses qualités humaines, joue un rôle clé dans sa progressive guérison. La malade se raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage, faisant du psychiatre son seul espoir et son unique repère. Les liens étant devenus trop forts, une décision doit être prise et Dick, qui refuse de cesser cette amitié, choisit de s’engager davantage auprès de Nicole et de l’épouser.

 

Le couple fonctionne dès lors sur le mode des vases communicants : alors que les crises de Nicole se raréfient, l’équilibre de Dick commence à sombrer sous l’effet des épreuves de l’existence et à grand renfort de spiritueux. Amoureux mais toujours insatisfaits, tous deux évoluent vers une lente détérioriation de leur relation qui laisse au lecteur une impression amère de gâchis.

J’ai éprouvé quelque difficulté à rentrer dans l’ouvrage : le premier livre, narré d’un point de vue extérieur au couple, me laissait un peu sur ma faim. J’avais hâte d’entrer dans le vif du sujet, de découvrir de l’intérieur la relation de Dick et Nicole, d’en apprendre la genèse et le dénouement. Ainsi, une fois la seconde partie entamée, j’ai véritablement accroché au récit et je ne parvenais que difficilement à m’en détacher.

En conclusion, Tendre est la nuit est un roman unique, humain, dramatique et poignant. Je le recommande, mais plutôt aux lecteurs avertis que débutants !

 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s