[Mange] Muffins des fées à la mandarine et à la fleur d’oranger

C’est avec une petite pointe de fierté que je vous propose aujourd’hui une recette entièrement imaginée par mes soins! J’avais envie de faire des muffins un peu différents, aériens et acidulés… Et bien, figurez-vous qu’ils frôlent la perfection (en tout cas, à mes yeux… ou à mes papilles)!

Je suis partie de l’idée d’utiliser de la ricotta. Pour la rendre sucrée, j’ai employé un peu de fructose (ah oui, j’en profite pour vous dire que si vous préférez le sucre, il faut approximativement doubler les quantités – mais pour être bien sûr, goûtez la pâte et ajustez selon vos préférences) et afin de la parfumer, je me suis tournée vers la fleur d’oranger, que j’adore.

Je trouve que la mandarine complète idéalement l’équation! Au coeur de chaque muffin, j’en ai disposé un quartier coupé en deux et je les ai assemblés de façon à former des ailes de fée (ou un papillon, ou un noeud, selon l’imagination de mes testeurs de recettes).

Si vous me dites qu’on dirait plutôt une citrouille en colère,
je vous interdis l’accès à mon blog, compris?

 

Pour quinze petits muffins (3PP pour un)
Trois beaux oeufs bio
30g de fructose
Une cuiller à soupe de sirop d’agave
Un pot de ricotta (250g)
45g de farine
75g d’amandes en poudre
Deux cuillers à café de fleur d’oranger
Deux mandarines

On retrousse ses manches…
Séparez le blanc des jaunes d’oeufs. Versez les blancs dans le bol de votre fouet électrique et battez-les en neige.

Quant aux jaunes, mettez-les dans un grand saladier, où vous ajoutez -tout en battant- le fructose, le sirop d’agave, le fromage, la farine, la poudre d’amandes et enfin la fleur d’oranger (j’en ai mis deux cuillers à café, je déconseille d’en utiliser davantage mais à vous de voir… et de goûter!).

Préchauffez votre four à 180°. Incorporez délicatement les blancs montés en neige. Remplissez vos moules à muffins (pas plus qu’aux 2/3) et ajoutez-y les morceaux de mandarine (bien au milieu car s’ils sont sur les bords, cela rendra le démoulage très périlleux – hum, je parle en connaissance de cause). Enfournez pour vingt-cinq minutes et régalez-vous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s