[Lis] Winter, Rick Bass

 
A quelques heures de mon départ outre-Atlantique, je prends le temps de poster un dernier compte-rendu de lecture. Le livre en question est Winter de Rick Bass, reçu grâce aux désormais célèbres partenariats Blog-o-Book ! 

Winter est le récit de l’installation de Rick Bass et de sa femme dans un coin reculé du Montana enplein hiver. Pas d’électricité, pas de téléphone, juste un saloon à une demi-heure de route. Mais une vallée comme au début du monde, une nature splendide et cruelle. Par moins trente-neuf degrés, le rêve se fait parfois souffrance. Dans une prose lumineuse, le défenseur de l’environnement Rick Bass redécouvre, au terme d’un progressif dépouillement, l’essentiel. 
Mon avis est un peu mitigé, car j’ai trouvé dans ce livre beaucoup de qualités sans pour autant être jamais vraiment captivée. Commençons par les points positifs : j’ai trouvé l’expérience vécue par Rick Bass intéressante, et j’ai beaucoup aimé la façon dont il apprend à s’intégrer à la nature sauvage, en prenant exemple sur des animaux comme les lièvres dont le pelage s’adapte aux saisons. L’observation de la faune est réelle source d’inspiration pour notre narrateur, qui tâche de se délester de sa personnalité citadine pour favoriser le développement de son instinct.Par ailleurs, j’ai apprécié le style personnel de Rick Bass, qui n’hésite pas à prendre le ton de la confidence. Nous découvrons le journal de bord d’un homme qui change d’existence et qui déborde d’enthousiasme sans pour autant se voiler la face quant aux difficultés inhérentes au nouveau mode de vie qu’il adopte.

Les pensées du narrateur se suivent quelquefois sans véritable lien logique. Ce type de narration est agréable, car cela peut donner l’impression d’entretenir une conversation autour du feu avec l’auteur… Mais cela entraîne ce que je considère comme un obstacle à la lecture : à mes yeux, ce récit manque d’un fil rouge !

Je conçois qu’il ne s’agit pas d’un roman traditionnel, mais bien d’un témoignage… pourtant, je n’ai pu m’empêcher d’attendre un moment fort, un retournement, ou ne serait-ce qu’une réelle fin ! Cet inconvénient est cependant probablement personnel, d’autant que le titre aurait dû me mettre en garde : le propos de ce livre est un hiver passé dans des conditions extrêmes, rien d’autre !

En conclusion, Winter est un récit intéressant, qui dépeint un mode de vie bien différent du nôtre… Une lecture enrichissante, à condition de ne pas s’attendre à des aventures en série ou à des situations extrêmement romanesques !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s