[Aime] Il n’est jamais trop tard – Un film de Tom Hanks

Fraîchement licencié d’un poste qu’il occupait depuis des années, Larry Crowne (Tom Hanks) décide de s’inscrire à l’Université pour reprendre ses études. Ce changement de vie professionnelle prend une tournure plus personnelle lorsqu’il se rapproche de son professeur d’expression orale, Mme Tainot (Julia Roberts). Belle, cynique, désabusée par le niveau affligeant de ses étudiants et déçue par son mariage, elle est également à un tournant de sa vie… Auront-ils droit à une seconde chance ?

Il n’est jamais trop tard, un film de Tom Hanks, en DVD le 23 novembre 2011.
Distribué par M6-SND.

Avec un casting aussi prestigieux, les attentes des spectateurs sont inévitablement élevées, et c’est donc un peu quitte ou double. Il me semblait d’ailleurs avoir entendu que ce film avait reçu des critiques mitigées… Cependant, je suis tombée sous son charme dès les premières minutes!

Le début du film est plutôt triste, puisqu’il dépeint les injustices du monde professionnel et la façon dont une vie, pourtant bien établie, peut basculer d’une seconde à l’autre. La perte de son emploi entraîne pour Larry un effet domino, et tout semble en effet s’écrouler autour de lui. J’ai aimé que ce moment difficile soit présenté (et joué) sans pathos et sans ces éternels clichés hollywoodiens. Aussi désespérée que sa situation puisse paraître, elle n’est malheureusement pas exceptionnelle et l’on s’aperçoit donc que la vie continue malgré tout.

Cet aspect réaliste est agréablement contrebalancé par un univers qui s’avère, par ailleurs, digne d’un conte de fées contemporain, avec ses personnages hauts en couleurs et ses histoires qui finissent bien. Je pense que c’est ce mélange parfaitement équilibré qui m’a donné le sourire, même après la fin du film, car il nous laisse penser que tout cela pourrait également nous arriver.

Les amis de Larry sont, en effet, tous plus charmants les uns que les autres: difficile de résister à Lamar, son voisin brocanteur peu doué pour le marchandage, à Talia, qui s’improvise habilleuse et décoratrice, à Steve le cancre nonchalant, au « gang » des mobylettes, ou encore au prof d’économie au rire si particulier.

Les personnages principaux demeurent cependant ceux auxquels on s’attache le plus. J’ai aimé leur complémentarité: Larry a vu son existence complètement remise en question, alors que Mercedes stagne dans une vie qui ne l’épanouit pas. Et si cette dernière joue le rôle de l’enseignante, il apparaît rapidement qu’ils ont beaucoup à apprendre l’un de l’autre.

Les thèmes abordés sont universels, puisqu’ils évoquent la difficulté de trouver sa voie et sa place, l’importance de garder toujours l’espoir d’une vie plus belle et de se donner les moyens d’y parvenir.

Si vous aimez les films qui donnent chaud au coeur, retrouvez sur Cinetrafic les films de cette année sur la catégorie Film d’amour ou découvrez la catégorie Comédie romantique.

Merci à l’opération DVD Trafic pour ce beau moment de cinéma!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s