[Lis] Cuisine et Correspondance, Andrea Israel et Nancy Garfinkel

 

Après de longues semaines d’absence, où j’ai dévoré avec bonheur les mille cinq cent pages d’Autant en emporte le vent, me voici finalement de retour sur ce blog… Le décor est un peu apocalyptique, graphiquement parlant, et je compte y remédier dès que possible. Le principal, à mes yeux, l’urgence véritable, était de me reconnecter pour partager à nouveau mes lectures… Sans autre préambule ni davantage d’excuses, laissez-moi vous parler de Cuisine et correspondance – Une amitié en 82 recettes.

Pour être parfaitement honnête, je n’attendais pas grand chose de ce roman. J’en espérais une lecture légère, divertissante et gourmande, ce qui, tout compte fait, n’est déjà pas rien. Mais je ne comptais pas sur un récit très élaboré ou exceptionnellement trépidant. C’est donc avec étonnement que je me suis retrouvée complètement happée par l’histoire (ou plutôt les histoires) qui m’ont été contées…

Lilly et Val se connaissent depuis l’enfance, et leur belle amitié doit beaucoup à la cuisine. Car à l’âge de 7 ans, elles ont fondé un petit club de recettes devenu le fil rouge de leur relation, un club très fermé qui n’a jamais compté qu’elle deux !

Lilly est théâtrale, sûre d’elle ; Val est plus timide, plus idéaliste. Ensemble elles ont grandi, mûri, partageant tout, leurs craintes, leurs désirs, leurs secrets, leurs fous rires. Aujourd’ hui, à 40 ans passés, alors qu’un stupide malentendu a mis fin à leur belle complicité, elles essaient timidement de renouer des liens, en relisant la correspondance qu’elles ont entretenue durant des années. Entre leurs premières lettres et leurs derniers e-mails, leurs plumes se sont affirmées et leurs recettes affinées.

Je ne suis pas une inconditionnelle de l’épistolaire. En effet, trop souvent, ce procédé n’est pas entièrement maîtrisé, laissant des ellipses trop importantes ou, au contraire, introduisant maladroitement des informations qui n’ont que peu leur place, en vérité, dans un courrier quel qu’il soit. Mais au contraire, lorsque l’auteur l’utilise à bon escient, la magie opère véritablement et nous offre des lectures inoubliables… C’est bel et bien le cas du roman qui m’intéresse aujourd’hui!

Dès le départ, on ressent fortement la personnalité de chaque correspondante, l’une plus fantasque et instable, l’autre sérieuse et introvertie, et on s’attache de façon identique à toutes les deux. De plus, l’histoire ne manque pas d’émouvoir : en effet, nous pouvons probablement toutes nous reconnaître dans la complexité de l’amitié de Lilly et Val, qui se fait et se défait avec une égale intensité.

Autre élément particulièrement captivant: la découverte d’une société en évolution permanente, qui voit se transformer les façons de vivre au même titre que les genres musicaux. Enfin, en plus d’être dotées de noms tous plus humoristiques et appropriés les uns que les autres, les recettes proposées par les deux amies sont fabuleusement appétissantes! Des barres blondes au beurre de cacahuètes aux macaronis au fromage et croûtons, je n’ai qu’une hâte: les réaliser à mon tour!

En conclusion, je ne peux que vous recommander ce livre gourmand et touchant, qui tient réellement toutes ses promesses!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s