[Lis] La conjuration du comte Jean-Louis de Fiesque, Cardinal de Retz – Par le Vert Lisant

C’est entre une mini séance de zumba et une énorme pile de vaisselle que je prends enfin le temps d’écrire ici. Pour ceux et celles qui me suivent sur facebook (merci!), ce n’est pas un secret: j’ai signé un nouveau contrat professionnel, et je suis donc débordée.

Je commence à prendre mes marques, mais j’ai des tas de choses à lire, ce qui fait que mes romans sont un lointain souvenir, et que je n’ai presque plus le temps de cuisiner. Vous l’avez compris: je n’ai rien à vous mettre sous la dent, et mon appel aux blogueurs invités est donc plus que jamais d’actualité!

Je m’engage à essayer de faire des efforts pour être plus présente. En attendant, voici de quoi vous combler puisque j’ai à nouveau pu compter sur le Vert Lisant et ses articles toujours passionnants!

Ce n’est pas par masochisme que je m’étais procuré les « Mémoires » du Cardinal de Retz mais, grand amateur des romans de Jean D’Aillon, François Perot et Jean Michel Rioux (si vous aimez les romans policiers qui se passent au 17e ou 18e siècle, bien documentés sans excès d’érudition, je vous recommande ces auteurs), j’avais envie de voir, avec cette méchante langue qu’était le Cardinal, une autre facette, l’envers du décor en quelque sorte.

Ce n’est évidemment pas un livre à emporter sur la plage pour se détendre mais il était un peu moins rébarbatif que ce à quoi je m’attendais. Mon édition comportait en outre ce texte consacré à une conjuration et si étrange que cela puisse paraître c’est la tragédie du Concordia qui m’a mis ce texte en mémoire. Je vous l’expliquerai tantôt.

Voici l’histoire: Gênes, en 1547, est menée de main de fer par l’amiral Andréa Doria. Son fils adoptif, Jannetin, plein de morgue, se montre insolent envers la noblesse et notamment à l’égard du comte de Fiesque, descendant d’une ancienne famille patricienne et qui aspire aux plus hautes charges.

Ce dernier décide de se venger des affronts subis et, tout en feignant la soumission, rallie à sa cause la noblesse ainsi que le peuple, par ses dons et ses largesses.

Le coup d’état se fait de nuit. L’on s’empare des points stratégiques, l’amiral prend la fuite, Jannetin se fait tuer en rue, Gênes semble tomber comme un fruit mûr aux mains des insurgés. Mais le comte de Fiesque veut trop bien faire et décide de s’emparer du navire amiral et, alors qu’il veut monter à son bord, glisse sur une planche, tombe à l’eau. Alourdi par sa cuirasse, il ne peut se dégager de la vase et se noie.

Les conspirateurs désorientés, la conjuration échoue. L’amiral revient en force et fait tomber des têtes.

Le lien avec le Concordia est celui-ci. Les Génois donnèrent dans les années 50′ le nom d’Andrea Doria à un paquebot transatlantique luxueux et fraîchement sorti des chantiers navals. Ce navire approche de New York quand son radar indique qu’il va croiser un petit paquebot, le Stockholm. Dans un tel cas chacun des deux navires doit virer à tribord. Mais le commandant de l’Andréa Doria, malgré l’insistance de son second, ne réagit pas. Enfin, alors que le Stockholm est en vue, il donne un ordre.. »à bâbord toute »!

Le choc est violent, l’Andréa Doria, éventré prend l’eau et du gite. Le capitaine met trois heures avant d’ordonner l’évacuation qui se fera dans les pires conditions. C’est à la suite de la tragédie du Concordia que celui de l’Andréa Doria m’est revenu en mémoire par ses similitudes et, de là, cette conjuration.

Les trois ont comme point commun qu’alors que tout semblait réussir, l’inconséquence d’un seul engendra et catastrophe et mort d’hommes.

Merci mille fois Le Vert Lisant!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s