[Lis] Tout ce qui brille, Anna Godbersen

Comme promis, me revoici avec un compte-rendu littéraire. Je me suis aperçue que cela faisait plus d’un mois depuis le dernier article de cette catégorie (sans compter l’intervention bienvenue du Vert Lisant)… Quelle honte!  Heureusement, ce n’est pas une panne de lecture, simplement un manque de temps et une accumulation de fatigue. Vivement les grandes vacances!

Letty Larkspur et Cordelia Gray fuient leur petite ville du Midwest pour la métropole scintillante de New York. Tout ce que Letty désire est de voir son nom en haut de l’affiche, mais elle comprend vite que Manhattan est rempli de jolies filles prêtes à tout pour devenir des vedettes…

 Cordelia, elle, est à la recherche d’un père qu’elle n’a jamais connu, un célèbre contrebandier. Du jour au lendemain, elle découvre un monde excitant mais ô combien dangereux. Heureusement, elles ont une alliée : Astrid Donal, qui semble tout avoir : l’argent, l’allure et l’amour. Mais les apparences peuvent être trompeuses. Bienvenue à New York en 1929 !

Tout ce qui brille est le premier roman d’Anna Godbersen que je m’offre. Bien que tentée par Rebelles et ses suites, je n’avais pas encore eu l’occasion de m’y plonger.  Pourtant, à mi-chemin entre la chick lit et le roman historique, son univers est pour le moins intrigant! Ce sont les années 20, dont je ne me lasse définitivement pas, qui ont cette fois achevé de me convaincre.

Si le style, neutre et relativement quelconque, de l’auteur n’a pas retenu mon attention, j’ai par contre rapidement apprécié les personnages principaux. Letty, en quête de gloire et de reconnaissance, n’est pourtant ni écervelée, ni superficielle. Quant à Cordélia, elle semble ne pouvoir aller de l’avant sans connaître ses racines. Enfin, Astrid, que nous rencontrons plus tard dans le récit, est touchante par sa fragilité et sa feinte légèreté.

L’itinéraire de ces deux filles de la campagne, en route pour la métropole la plus prestigieuse au monde, m’a également passionnée: de l’interminable trajet en train aux pensions pour jeunes femmes, en passant par les colocations difficiles, les rencontres inattendues, les petits boulots et la vie nocturne, ce déménagement a tout d’une folle aventure.

Pour autant, sous les paillettes, les choses ne sont pas toujours roses: précarité, jalousies, insécurité et obscures manigances sont le lot quotidien des ces trois new-yorkaises. Laquelle parviendra à mener la vie dont elle rêve? Et l’une d’elle finira-t-elle seule, le coeur plein de désillusions et de regrets?

Le voile se lève sur certaines interrogations dès ce premier tome… Pour le reste, je compte sur les suites de cette série débutante, dont le second volume, Beautiful Days, est déjà disponible en anglais.

Publicités

2 réflexions sur “[Lis] Tout ce qui brille, Anna Godbersen

  1. Il y a un film français du même nom ( que je n’ai pas vu et il faut vite que je change ça d’ailleurs^^), et l’intrigue me parait sensiblement la même. Pourtant je n’ai jamais lu nul part qu’il existait un livre du même nom dont l’histoire avait été tiré!

  2. Moi tu me parles d’une histoire qui se passe dans les années 20 et c’est bon je suis directement conquise :). Mais plus sérieusement, j’avais déjà entendu (plus ou moins) parler de ce roman et j’aimerais vraiment bien le décourir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s