[Lis] Les soeurs Andreas, Eleanor Brown

Comme je l’ai sans doute déjà écrit sur ce blog, je n’achète que très rarement mes livres à prix plein, préférant attendre leur sortie en Poche ou leur arrivée sur le marché de la seconde main. Pour que je me décide à casser ma tirelire, il faut que mon intuition me laisse penser que ce roman sera un authentique coup de coeur. Ce fut le cas pour Les soeurs Andreas (pas seulement parce que sa très jolie couverture était assortie à ma robe du jour) et je suis ravie de pouvoir vous dire qu’une fois de plus, ma première impression fut la bonne!

Trois sœoeurs, élevées au milieu des livres par un père excentrique, obsédé par Shakespeare au point de les avoir baptisées de prénoms d’’héroïnes du célèbre dramaturge, rentrent au bercail pour s’’occuper de leur mère malade. Mais qu’’ont véritablement en commun l’’aînée si timide et casanière, la séduisante et mystérieuse cadette, et la benjamine bohème?

Pourquoi Rose ne parvient-elle pas à abandonner sa ville natale pour rejoindre son fiancé qui a décroché un poste de professeur en Angleterre ? Pourquoi Bean a-t-elle quitté si précipitamment New York pour revenir s’’installer à Barnwell, la petite ville universitaire qu’’elle déteste tant ? Et pourquoi Cordy réapparaît-elle soudainement après avoir erré pendant des années, enchaînant petits boulots et aventures sans lendemain ?

Au cours de ce long été qu’’elles passeront toutes ensemble à Barnwell, les filles Andreas découvriront que leurs sœoeurs, leurs parents et leur petite ville natale pourraient leur offrir bien plus qu’’elles ne croient….

Lectrice plutôt lente en règle générale, j’ai véritablement dévoré ce roman en à peine deux ou trois jours. Il faut dire que j’ai instantanément apprécié le style de l’auteur, fluide et élégant à la fois. J’ai été agréablement surprise par l’intégration très régulière d’extraits appropriés de l’oeuvre de Shakespeare, qui m’ont d’ailleurs donné envie de me replonger dans son univers si poétique, tout comme j’ai été interpelée par le choix étonnant, mais judicieux, d’un narrateur en « nous », laissant s’exprimer en choeur les trois soeurs, pour nous raconter leur bouleversant été commun.

A ce propos, les personnages m’ont instantanément séduite, en particulier nos narratrices, si différentes, tellement complémentaires, toutes se trouvant à un carrefour de leur vie, hésitant sur la direction à prendre mais demeurant certaines que ce n’est qu’ensemble, et dans la maison familiale, qu’elles parviendront à prendre la bonne décision.  Elles se ressourcent pour mieux prendre leur élan, font un petit pas en arrière pour espérer un grand bond en avant.

La question des racines est habilement traitée, l’auteur envisage les postures extrêmes du rejet absolu et de l’idéalisation nostalgique et lance, par ailleurs, quelques réflexions fort intéressantes sur les rapports parents – enfants, ainsi que sur la complexité des relations au sein d’une fratrie, faites parfois d’incompréhensions, de désaccord, mais surtout d’un amour sincère, inconditionnel.

Je vous recommande donc ce très joli roman, subtil, poétique et touchant.

Publicités

3 réflexions sur “[Lis] Les soeurs Andreas, Eleanor Brown

  1. Je l’ai commencé il y a quelques jours et tu en as parfaitement brossé le portrait d’ensemble : roman d’ambiance et de sentiment mais aussi ,et c’est agréable et enrichissant, de littérature!

  2. Je n’avais jamais entendu parler de ce roman mais j’ai très très envie de le découvrir maintenant. Je le mets sur la liste de mes cadeaux d’anniversaire, en espérant qu’une bonne âme dans ma famille le trouve en librairie 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s