[Lis] Jeux d’hiver, Rachel Johnson

jeux d'hiver

Bonjour à tous! J’espère que vous vous portez bien, et que les conditions climatiques de ces dernières semaines ne vous ont pas causé trop d’embarras. Pour ma part, je me suis totalement laissée déborder, et vous le savez, plus je reporte un article, moins je n’arrive à me lancer dans son écriture, et c’est d’autant plus difficile quand le roman m’a laissé une impression plus que mitigée… Voyez plutôt!

*

Munich 1936 : élevée dans une famille d’universitaires à Oxford, Daphne Linden est, à l’instar des soeurs Mitford, envoyée en Allemagne à dix-huit ans pour parfaire son éducation avant de rentrer à l’Université. Elle va étudier l’allemand, apprendre les valeurs d’une nation admirée par son père, faire du ski et aller à l’Opéra.
Mais en ce mois de février, quelque chose de bien particulier se passe pendant les Jeux Olympiques d’hiver : Daphne se lie d’amitié avec deux jeunes Allemands, un blond, membre des Jeunesses hitlériennes, et un brun qui fait ses études de médecine, dont elle tombera rapidement amoureuse. Peu à peu confrontée à la montée du nazisme et à ses émois de jeune fille, elle vivra durement l’apprentissage de la vie d’adulte.

Londres 2006 : Francie, une jeune femme reporter pour un magazine de voyages, part pour Garmisch-Partenkirchen sur les traces de sa grand-mère Daphne. Amoureuse et ambitieuse, elle tente de réussir sa vie dans le monde compétitif d’aujourd’hui.

*

A la lecture de ce résumé, j’étais pourtant enthousiaste. J’avoue avoir un faible pour les héroïnes se penchant sur leur histoire familiale, apprenant à se connaître elles-mêmes alors qu’elle lèvent le voile sur de terribles secrets enfouis par les générations précédentes… J’aurais mieux fait de faire taire mon imagination, car je suis allée de déception en déception.

Dès les premières pages, je me suis aperçue que je trouvais bien plus intéressants les chapitres consacrés à Daphné que ceux mettant en scène Francie. Ces derniers ne font que relater le mode de vie très stylé de la reporter et de son mari, ainsi que les tentations extra-conjugales de l’égocentrique Francie, éternelle insatisfaite, immature en plus d’être superficielle. Je m’attendais cependant à ce que les choses évoluent à mesure qu’elle découvrirait les évènements marquants de la vie de sa grand-mère. J’avais tort. D’une froideur et d’une indifférence à peine croyables, Francie poursuit son enquête avec un détachement tout professionnel, allant jusqu’à faire un caprice quand sa grand-tante ose décéder avant qu’elle n’ait pu l’interroger!

Peu importe, ai-je alors pensé. Je me concentrerai désormais sur l’histoire de la jeune Daphné Linden, bien plus prometteuse. Malheureusement, en plus de tenir sur un timbre-poste, cette intrigue s’est révélée incohérente sur le plan de la psychologie des personnages. A moins qu’elle ne souffre d’une écriture trop pauvre, inapte à décrire la complexité des émotions humaines… Quelle qu’en soit la cause, tout cela manque cruellement de profondeur, un comble quand on s’intéresse à une page aussi sombre de l’Histoire!

Vous l’aurez compris, ce livre m’a déplu par bien des aspects, et je vous recommande donc de fermer les yeux sur la jolie couverture et ses promesses trompeuses, et de passer votre chemin.

*

Publicités

4 réflexions sur “[Lis] Jeux d’hiver, Rachel Johnson

    • Surtout que je n’ai pas le souvenir qu’elles soient évoquées dans le roman! Quelle déception totale! Il te plairait peut-être plus qu’à moi, mais je persiste et signe: à mes yeux, c’est creux, incohérent, pas à la hauteur de ses promesses, et les deux héroïnes sont de vraies têtes à claques!

  1. Bon à savoir! C’est vrai qu’il avait l’air tentant… Dans le même genre « flashback et découverte du passé de sa grand-mère », as-tu déjà lu « Sobibor »? Je l’ai trouvé très bon et très poignant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s