[Lis] La grande course de Flanagan, Tom MacNab

VintageWomanRunning

Bonjour à tous! J’espère que vous allez bien en ce mardi neigeux. J’ai la chance de ne pas travailler aujourd’hui, je reste donc au chaud pour vous parler d’un roman reçu à Noël, et que j’ai mis plusieurs semaines à terminer…

*

« Kate Sheridan parvint à esquisser un pâle sourire, remonta sur la route et se remit en mouvement. Ils coururent ensemble, lentement d’abord, Kate ajustant sa foulée au rythme de Morgan. Du coin de l’oeil droit, elle discernait son épaule gauche, la sentait l’entraîner vers leur objectif commun, sentait en lui un aimant qui l’attirait vers la ligne d’arrivée. »

La plus grande course à pied jamais organisée à travers les Etats-Unis : c’est l’incroyable défi que lance Charles C. Flanagan, alors que le pays s’enfonce dans la crise de 1929. Sur la ligne de départ, à Los Angeles, ils seront plus de deux mille, venus de soixante pays. Quelques centaines atteindront New York. Au fil des étapes, ils apprendront à se connaître, trouveront pour certains l’amitié, l’amour… Ensemble, ils iront au bout d’eux-mêmes. Un roman épique, qui mérite bien son statut de livre « culte »… à découvrir au pas de course!

*

Avant toute chose, je préfère dissiper un malentendu éventuel: si j’ai pris du temps avant de refermer ce livre, ce n’est pas parce qu’il m’a ennuyée ou déçue. Au contraire, je l’ai vraiment beaucoup apprécié. J’avais tout simplement adopté un rythme de lecture assez particulier, découvrant chaque jour une nouvelle étape, comme si j’accompagnais réellement la course et ses participants. De cette façon, je me suis retrouvée complètement immergée dans l’univers du roman, qui m’a fait voyager d’Est en Ouest, à travers les Etats-Unis.

Les différentes villes et états, leur climat et leur géographie spécifique, sont en effet exceptionnellement bien décrits. Le lecteur partage autant la souffrance des coureurs dans le désert que leur excitation lors de l’arrivée dans la ville qui ne dort jamais. D’une journée de course à l’autre, l’atmosphère est différente, et l’on croise sur la route des personnalités locales hautes en couleurs.

Ces personnages secondaires sont, en effet, particulièrement intéressants et amusants, mais c’est avant tout à une poignée de concurrents que l’on s’intéresse véritablement. Pour chacun d’eux, la course, propice à l’introspection et au dépassement de soi, représente un tournant majeur. Progressivement, le voile se lève sur leur passé et sur leurs aspirations, et le lecteur ne parvient finalement plus à décider qui est son favori pour la victoire finale.

Après une première partie assez calme, le suspense s’installe, car le titre de vainqueur n’est pas le seul enjeu: l’existence même de la course se voit sans cesse remise en question, car son parcours, dans un contexte de Grande Dépression, est semé d’embûches et l’ambitieux projet ne rencontre pas l’approbation de tous…

*

En conclusion, vous n’avez pas besoin d’être un passionné de course à pieds pour apprécier ce roman, qui vous séduira avant tout par ses paysages changeants et ses personnages attachants!

*

Publicités

Une réflexion sur “[Lis] La grande course de Flanagan, Tom MacNab

  1. je suis alire ce livre et je viens d’arriver a Vegas ,ce livre a l’air de bien refleter l’ambiance et les descriptions des lieux nous font aimer la geographie des lieux et les personnages nous passionnent par leur passe et leur avenir .Felicitations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s