[Lis] Foxfire – Confessions d’un gang de filles, Joyce Carol Oates

foxfire 2

Bonjour à tous! C’est avec, à nouveau, un peu de retard que je vous parle aujourd’hui de Confessions d’un gang de filles, de Joyce Carol Oates. Si la rentrée ne m’a pas aidée à respecter les délais que je m’impose d’ordinaire,  mon souhait de voir l’adaptation cinématographique récente avant de rédiger cet article n’a fait que renforcer cette mauvaise habitude! Pour autant, je ne le regrette pas, car j’ai le sentiment que cela a enrichi ma perception de l’histoire.

*

Un quartier populaire d’une petite ville de l’État de New York dans les années 1950. Cinq lycéennes, pour survivre et se venger des humiliations qu’elles ont subies, concluent un pacte, à la vie, à la mort : elles seront le gang Foxfire. La haine, et surtout celle des hommes, va les entraîner dans une impitoyable équipée sauvage.

*

Une chose est certaine: ce roman ne laisse pas indemne. Et si l’on sent très rapidement que les événements dévalent une pente dangereusement glissante, le point de départ de la création du gang paraît légitime car, en effet, qui va défendre ces filles, sinon elles-mêmes? L’attitude de leurs propres parents, qui oscille entre l’indifférence la plus totale et une injuste exaspération, en est la preuve. Dès lors, comme Margaret, surnommée Legs, le pressent, la seule solution pour ces adolescentes défavorisées est d’unir leurs forces, afin d’enfin prendre le contrôle de leurs vies. C’est à son initiative que Foxfire prend vie. Mais lorsque la réalité et le quotidien se mettent en travers de leur idéal, ce qui était à l’origine une réponse, une défense, va évoluer vers une forme de violence gratuite, se pervertir, avant d’exploser.

fox1

Il s’agissait de ma découverte de Joyce Carol Oates, et je dois dire que j’ai trouvé son écriture originale et particulièrement intelligente. J’ai aimé le jeu sur la narration: entre prise de distance et émotion palpable, Maddy ponctue ces mémoires des devises de Foxfire, imprimées en majuscules, comme des cris de guerre. J’ai trouvé chaque personnage extrêmement bien construit. Les filles du gang sont de plus en plus nombreuses mais elles conservent suffisamment de relief pour qu’il s’avère impossible de les confondre, inévitable de les comprendre.

J’ai également beaucoup apprécié l’adaptation de Laurent Cantet. Bien entendu, certaines scènes sont absentes, certains personnages survolés, mais j’y ai retrouvé l’esprit du roman, son atmosphère si particulière, et ce sentiment de tension croissante. Le choix des actrices m’a paru extrêmement judicieux et, malgré la durée du film, je n’ai ressenti aucune longueur.

fox2

En conclusion, Confessions d’un gang de filles est un livre qui pose des questions et qui laisse sa marque. J’ai hâte de découvrir d’autres publications de cet auteur!

*

Publicités

2 réflexions sur “[Lis] Foxfire – Confessions d’un gang de filles, Joyce Carol Oates

  1. Ente les etudes et le travail j’ai l’impression de ne plus avoir le temps de lire! Je pense pouvoir me dégager un créneau si je ralentis le rythme niveau série…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s