[Aime] I love vintage!

large

Bonjour à tous! Je suis très heureuse de vous proposer aujourd’hui un article un peu différent, puisqu’il sera consacré à ma passion pour le vintage. Je l’évoquais à demi-mot dans mon post sur la rentrée, et je me suis rendue compte que c’est un sujet que je n’avais pas encore abordé sur le blog, alors qu’il y a tout à fait sa place selon moi!

Premièrement, on pourrait ergoter sur la définition de vintage. Pour ma part, je regroupe sous ce joli anglicisme tout ce qui est de seconde main et qui est âgé, en règle générale, de plus de dix ou quinze ans. Mais en réalité, il m’arrive d’acheter des articles datant de la saison précédente, comme d’autres qui remontent aux fifties. J’ai même une paire de gants gris perle datés des années 1920!

Seconde précision, si je possède beaucoup d’éléments de décoration anciens, comme ma ravissante archelle en chêne clair ou mon lampadaire Art Nouveau, mon intérêt principal en seconde main reste le domaine vestimentaire – on ne me changera pas. Je suis incapable de résister à l’appel des friperies, où que je me trouve sur la planète! Mais il faut savoir que toutes ne se valent pas (si ça sent le vieux grenier, c’est rarement bon signe), et il faut un peu d’expérience pour affûter son regard et ne pas se laisser décourager par la vision de nombreux articles douteux et importables. La découverte d’un trésor est à ce prix!

tumblr_mf1s5kuhSf1rz3t6oo1_500_large

Et comme j’adore voir ces portants chargés de vêtements tous différents, riches en surprises, plutôt que de voir et de revoir un même modèle quelconque en six tailles et autant de couleurs. Redécouvrir des coupes oubliées, des matières, des imprimés… Le vintage, c’est aussi une garantie d’originalité.

En outre, quand on sait choisir ses fripes, la qualité est véritablement au rendez-vous: en effet, ces vêtements ont traversé les années, les décennies même, sans prendre une ride! Et si j’ai fait quelques trouvailles griffées, comme un sublime pantalon brodé Kenzo, la plupart de mes vêtements vintage sont de marques inconnues… quand il reste une étiquette. Dans tous les cas, les bonnes friperies pratiquent des tarifs attractifs et dénicher une perle rare pour le prix d’une petite culotte chez H&M, ça reste un moment de bonheur incomparable!

large (16)

Pourquoi en parler sur le blog? Et bien tout simplement parce que le vintage, c’est un mode de consommation durable et responsable. En effet, en choisissant d’acheter quelque chose qui a déjà servi, on prolonge son cycle de vie et on réduit l’utilisation d’énergie et de matières premières nécessaires à la production de nouveaux produits, ainsi que la quantité de déchets et la pollution que cela entraîne.

En plus, de nombreux magasins de seconde main reversent leurs bénéfices à des associations: c’est particulièrement répandu au Royaume-Uni, où l’on trouve des charity shops de la Croix-Rouge ou de la lutte contre le cancer. En Belgique, on connaît bien les boutiques Oxfam mais il existe aussi sur notre territoire toute une série de friperies rattachées à l’organisation Humana.

*

 Alors pourquoi se priver?

 *

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s