[Lis] Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs

large (15)

Bonjour à tous! Cela fait bien longtemps que je n’ai plus alimenté cette rubrique – heureusement que l’on peut compter sur le Vert Lisant, bien plus productif que moi. Comme je ne cesse de le dire, je manque un peu de temps pour lire – et surtout pour lire autre chose que mes lectures scolaires. En outre, j’ai eu le malheur de tomber sur un roman franchement raté, que j’ai mis des semaines à terminer et dont je n’ai aucune envie de discuter ici (le dernier Beigbeder, puisque vous insistez…).

J’étais donc particulièrement heureuse de faire une agréable découverte, dont vous risquez d’entendre beaucoup parler dans les mois à venir… Voyez plutôt!

*

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l’avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d’un orphelinat pour enfants «particuliers». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d’enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des «Monstres». Jacob pense que ce sont des balivernes… jusqu’à ce qu’un drame se produise sous ses yeux et qu’il décide de partir en quête de vérité sur l’île si chère à son grand-père.

*

Miss Peregrine et les enfants particuliers est un roman principalement destiné à la jeunesse, mais qui peut tout autant toucher le public adulte. Il présente des qualités évidentes, qui rendent sa première place au classement des best-sellers du New York Times plus que méritée.

En premier lieu, j’ai trouvé l’écriture franchement chouette. Dans un style résolument contemporain et adapté à un lectorat adolescent, l’auteur intègre un humour subtil et des images bien choisies. Le roman se lit rapidement, mais ne néglige toutefois pas en chemin les descriptions des lieux et des personnages.

Ce dernier point contribue à créer une véritable atmosphère, à la fois sombre et insouciante, unique en son genre et très immersive. Il faut dire que la mise en page du livre aide beaucoup sur ce plan: en effet, les chapitres sont entrecoupés d’authentique photographies en noir et blanc, toutes plus intrigantes les unes que les autres.

miss_peregrines_photo1

On pourrait comparer cet univers à celui de Tim Burton, c’est donc sans surprise (mais avec beaucoup d’enthousiasme) que j’ai appris que le réalisateur américain s’était lancé dans une adaptation cinématographique prévue pour 2016. Eva Green endossera le rôle de Miss Peregrine et j’ai déjà hâte de voir cela!

Ce roman est en réalité le premier tome d’une série. Sa suite, Hollow City, est disponible en librairie depuis cet été… Et il se murmure qu’elle serait encore meilleure que ce volume-ci! Je ne manquerai pas de vous en reparler dès que je l’aurai, à mon tour, découverte!

*

Publicités

3 réflexions sur “[Lis] Miss Peregrine et les enfants particuliers, Ransom Riggs

  1. Pingback: [Lis] 2014, le bilan | Mange, lis, aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s