[Lis] Le plus bel endroit du monde est ici, Francesc Miralles et Care Santos

9jl5tg1ax8e7t7l9

Bonjour à tous! Décidément, les articles littéraires se suivent en ce moment. Ma décision de consacrer davantage de temps à la lecture semble porter ses fruits, et les découvertes s’enchaînent pour mon plus grand plaisir. Celle-ci, particulièrement, est une petite merveille et je me devais donc de la partager avec vous!

*

Iris, âgée de trente-six ans, est bouleversée par la mort de ses parents dans un accident de voiture. Par un après-midi froid et gris où rien ne semble plus avoir de sens, elle songe à commettre l’irréparable. Quand soudain, elle découvre un petit café auquel elle n’avait jamais prêté attention. Son nom étrange, Le plus bel endroit du monde est ici, ayant éveillé sa curiosité, elle décide de pousser la porte et d’aller s’asseoir à une table. Un jeune homme vient bientôt l’y rejoindre, il se prénomme Luca. Ensemble, ils commencent à évoquer la vie d’Iris.

Pendant six jours d’affilée, ils se retrouvent au même endroit et une chose est certaine, cette semaine aura quelque chose de magique… Au sens propre du terme.

 

Au moment de rédiger cette note, je réalise comme il est difficile d’aborder ce roman de moins de 200 pages sans trop en dévoiler. J’ai d’ailleurs choisi d’abréger son résumé officiel, afin de garder intacte votre découverte, si vous choisissez de le lire à votre tour (vous devriez!).

Je m’en tiendrai donc à l’essentiel et à ce que j’ai ressenti à sa lecture: ce livre est effectivement magique. Iris est une héroïne dont l’existence vient de subir un terrible bouleversement et qui ne parvient pas à retrouver le chemin du bonheur. Elle éprouve un terrible sentiment de solitude, qui se voit aggravé par un emploi déprimant de télé-opératrice, bien loin de fournir un sens à sa vie.

lee-pace-and-anna-friel-221

Ce n’est toutefois qu’en touchant véritablement le fond qu’elle va pouvoir retrouver l’espoir, en passant la porte d’un salon de thé merveilleux qui sent bon le chocolat chaud. Au rythme de ses rendez-vous inopinés avec Luca, qui l’invitera à une table différente chaque jour, Iris est amenée à réfléchir, à progresser sur le plan personnel, sans négliger aucune étape. Et cela va de l’adoption d’un animal de compagnie à une difficile initiation au haïku, en passant par la rencontre d’une amie précieuse.

Certains qualifient ce roman de conte philosophique, pour ma part, je l’ai lu comme une poésie du quotidien, riche en symboles et en émotions partagées. Sans mièvrerie et avec beaucoup de délicatesse, les auteurs abordent les difficultés de l’existence, tout en offrant aux lecteurs une vision résolument optimiste, en toute simplicité.  La réflexion sur le sens du présent, sur la place du passé et celle de l’avenir, est particulièrement bien menée, et je suis convaincue que nous pouvons tous tirer plus d’une leçon de cette lecture.

Un petit roman parfait pour retrouver un peu de soleil, au beau milieu de l’hiver!

 

Publicités

2 réflexions sur “[Lis] Le plus bel endroit du monde est ici, Francesc Miralles et Care Santos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s