[Lis] La bibliothèque des coeurs cabossés, Katarina Bivald

heart lily

Par cette froide soirée de janvier, je suis heureuse de vous faire part de mes impressions de lecture sur La bibliothèque des cœurs cabossés, un ouvrage qui m’avait été chaudement recommandé dès sa sortie, il y a très exactement un an. Est-il à la hauteur de l’enthousiasme qu’il a provoqué chez de nombreux lecteurs ?

La-Bibliotheque-des-curs-cabosses_5679

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa.

Après deux ans d’échanges portant tout autant sur la littérature que sur la vie, Sara prend la décision de rendre visite à son amie. Mais, à son arrivée, les surprises s’enchaînent…

En guise de préambule, je me dois de vous mettre en garde contre la quatrième de couverture : surtout, si vous le pouvez encore, évitez-la à tout prix ! Ne lui accordez pas un regard, vous le regretteriez : elle dévoile impunément les grandes lignes de l’intrigue sur près de 300 pages ! Suis-je la seule à trouver ce procédé éditorial proprement scandaleux ? Fort heureusement pour moi, puisque l’exemplaire m’avait été prêté, je me suis plongée sans attendre dans sa lecture et je m’en félicite !

Comme je l’ai peut-être déjà évoqué précédemment, en cette période glaciale et morose, j’évite tout ouvrage sombre ou tortueux pour me ruer sur les romans feel-good qui, à défaut d’être intensément stimulant sur le plan intellectuel, ont l’avantage de me garantir un moment de douceur et d’apaisement. La bibliothèque des cœurs cabossés appartient immanquablement à cette catégorie littéraire.

tumblr_mzmmoeuayP1rie27io1_500 2

Hormis les fables déjantées du finlandais Arto Paasilinna, il doit s’agir de l’un des premiers titres scandinaves à me tomber entre les mains et si cette particularité éveillait ma curiosité, je dois admettre qu’à la lecture, elle se fait rapidement oublier.

Le style de l’auteur, tout en étant plaisant, n’a rien de véritablement exotique et respecte à la lettre les codes du genre. Quant à l’intrigue, à défaut de nous faire découvrir les paysages de la Suède, elle nous immerge au beau milieu des Etats-Unis, dans la bourgade oubliée de Broken Wheel!

Quel étrange décor, quel charme étonnant que celui de cette malheureuse ville fantôme du Midwest profond. Désertée par ses habitants, toujours plus attirés par les opportunités qu’offre la métropole, elle vivote grâce à quelques irréductibles, dont notre héroïne fait rapidement la connaissance.

tumblr_msjtsr1c5S1rie27io1_500

L’absence de perspectives professionnelles, la disparition des écoles et des commerces semble, de prime abord, avoir endurci le cœur des habitants. Très vite, toutefois, ils se révèlent à nous et, tout comme Sara, nous finissons par nous attacher à ces personnages que la vie n’a pas épargnés.

Véhiculée, nourrie, logée, la jeune Suédoise ne cesse de s’étonner de la générosité de ses nouveaux voisins et se sent rapidement redevable à leur égard. Alors qu’ils refusent toute aide de sa part, de quelle façon peut-elle les remercier de leur incomparable accueil ?

Sara, qui a quitté un emploi de libraire, n’entrevoit qu’une seule solution : pourquoi ne pas leur offrir des romans ? La suggestion, insensée aux yeux des habitants, n’emporte pas immédiatement l’adhésion, mais notre avide lectrice déploiera des trésors d’ingéniosité pour tenter de faire découvrir, même aux plus réfractaires, le pouvoir d’un livre bien choisi.

small_swirl_left
Ajoutez à cette jolie promesse une multitude de références littéraires, un brin de roman épistolaire ainsi qu’un soupçon de romance, et vous obtiendrez une lecture agréablement réconfortante et idéale en cette saison !

sclingerman-timestandstill-swirl

Publicités

2 réflexions sur “[Lis] La bibliothèque des coeurs cabossés, Katarina Bivald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s