[Lis] Avant toi, Jojo Moyes

mebeforeyou

Bonsoir à tous! Je vous retrouve aujourd’hui avec une note littéraire consacrée à un best seller absolu et international: il s’agit d’Avant toi, de Jojo Moyes.

Avant-toi_7508

Quand Lou apprend que le café où elle est serveuse depuis des années met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire.

C’est alors qu’on lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. La jeune femme fait la connaissance de Will, un jeune tétraplégique à la destinée tragique… Parviendra-t-elle à lui redonner goût à la vie?

Les livres se suivent et ne se ressemblent pas… mais les raisons qui m’incitent à les acheter, elles, sont étrangement similaires. En effet, c’est suite à la lecture de nombreux avis élogieux que je me suis intéressée à ce roman. Pour tout vous dire, je n’avais même pas lu la moitié de la quatrième de couverture au moment de l’ajouter au panier! Je cherchais simplement à apaiser mon insatiable curiosité de lectrice.

Ce livre aurait pu sommeiller sur une étagère pendant des mois si je n’avais pas entendu parler de son adaptation cinématographique. La date de sortie approchant, je me suis dit qu’il était urgent de me pencher sur la question, si je souhaitais le terminer avant d’en découvrir la transposition sur grand écran.

mebefore 2

C’est alors qu’en le retirant de ma bibliothèque, je me suis soudain demandé si j’allais réellement en venir à bout un jour: était-il humainement possible d’ingurgiter 528 pages de mélodrame sentimental sans sombrer dans l’écœurement? A la surprise générale, j’ai finalement répondu par l’affirmative… et en moins de trois jours!

De toute évidence, Avant toi s’est révélé une lecture étonnamment irrésistible. Cela ne tient pas au style de son auteur qui, bien que fluide et agréable, n’a pas particulièrement retenu mon attention. Son héroïne, par contre, sort plutôt de l’ordinaire. J’ai apprécié sa personnalité pétillante et son esprit créatif, matérialisé par ses goûts vestimentaires affirmés. J’ai, en outre, été positivement surprise par la façon dont l’auteur nous dévoile progressivement toute sa complexité. En effet, Louisa n’est pas aussi lisse qu’elle le laisse croire au premier abord: les meurtrissures du passé ainsi qu’une dynamique familiale douloureuse en font un être doté d’aspérités. On est loin des narratrices interchangeables et dénuées d’intérêt dont la littérature romantique a tendance à nous inonder!

L’autre qualité majeure de l’ouvrage est son rythme soutenu. Au fil des pages, l’intrigue progresse, les mystères se résolvent, les relations évoluent… L’auteur ne dilue pas son histoire et lui insuffle même un climat de tension qui provoque un réel sentiment de suspense chez le lecteur. Sans m’en apercevoir, je me suis retrouvée prise au piège, incapable de refermer le roman avant d’en connaître l’issue!

mebefore

La thématique délicate du handicap et de la liberté individuelle est ici extrêmement bien traitée. Jojo Moyes semble s’être richement documentée, mais elle ne tombe jamais dans le travers de l’excès d’informations qui noierait le récit. La vie après un accident d’une telle gravité nous est montrée sans pathos, ni candeur.  Le lecteur, qui ne peut demeurer indifférent au sort de Will, se retrouve assailli de questions auxquelles aucune réponse toute faite ne sera apportée, si ce n’est celle de demeurer bienveillant et compréhensif, en toutes circonstances.

Enfin, comment aborder cet ouvrage sans évoquer l’inévitable histoire d’amour? Celle que nous propose Avant toi se veut toutefois différente, hors normes, tourmentée, et cet amour impossible s’avère aussi crédible que poignant. Je n’ai d’ailleurs pas honte d’admettre à quel point ce livre m’a émue!

En conclusion, même si la romance n’est pas mon genre de prédilection, j’ai été séduite par le charme que dégage ce roman et je suis impatiente de découvrir le film qu’il a inspiré!

sclingerman-timestandstill-swirl

Publicités

[Lis] Aurora Teagarden – 1. Le club des amateurs de meurtres, Charlaine Harris

Bonjour à tous! J’espère que vous vous portez bien et que la tempête des derniers jours ne vous a pas causé trop de tracas. En ce qui me concerne, je me trouvais à l’étranger, mais un vent intense était également de la partie.

Aujourd’hui, c’est décidé: je reste à la maison, j’allume une bougie parfumée et je vous écris à propos du premier volume d’une saga policière que je viens de découvrir!

Chaque petite ville a ses mystères et Lawrenceton, en Georgie, n’échappe pas à la règle. Le club des Amateurs de meurtres se réunit une fois par mois pour étudier de célèbres cold cases. Pour Aurora Teagarden, jeune bibliothécaire, c’est un passe-temps aussi agréable qu’inoffensif… Jusqu’au jour où elle découvre le corps sans vie d’une des membres du cercle.

Étrangement, la scène du crime ressemble à une ancienne affaire. Des fidèles du club sont assassinés et ces meurtres ont des allures de copycat. Tous les membres, y compris Aurora, sont des coupables plausibles, et des victimes potentielles. Qui se cache derrière ce jeu macabre ?

Si vous êtes un peu observateurs, vous aurez constaté que je ne lis jamais de polar car, autant j’apprécie le genre sur grand écran, autant, au moment d’ouvrir un roman, je recherche avant tout la détente et l’évasion. En tant que lectrice nocturne, j’ai tendance à fuir les univers qui risqueraient de venir me hanter pendant mon sommeil!

Pourtant, Le club des amateurs de meurtres est parvenu à éveiller mon intérêt, et pour une raison toute simple: j’ai vu, et apprécié, le téléfilm Hallmark inspiré par les romans. J’ignorais alors qu’il s’agissait de l’adaptation d’une série littéraire en huit volumes dont Charlaine Harris, plus connue pour avoir écrit La communauté du Sud, était l’auteur!

J’ai retrouvé dans ce premier tome chacun des éléments qui m’avaient séduite dans la version télévisée. Tout d’abord, la narratrice n’a rien d’un lieutenant de police ou d’un détective privé: Aurora, que tout le monde surnomme Roe, est une bibliothécaire tout ce qu’il y a de plus ordinaire… à une exception près: durant son temps libre, la jeune femme se passionne pour les affaires criminelles non résolues!

aurora6

Si un tel loisir peut surprendre, il n’a rien de très excentrique à Lawrenceton où un authentique Club des amateurs de meurtres a vu le jour et permet, lors de ses assemblées, à un participant de présenter une enquête qu’il soumet ensuite au débat. Le cercle passe alors au crible le moindre indice, la moindre zone d’ombre et élabore de nouvelles hypothèses au sujet des plus inquiétants tueurs en série de l’histoire!

Leur expertise est toutefois mise à l’épreuve lorsque l’un des membres est retrouvé assassiné, quelques minutes avant l’ouverture d’une réunion du club. Rassemblés sur les lieux du drame, les amateurs de meurtres deviennent alors les suspects de cette angoissante partie de Cluedo. Le mobile est-il le règlement de compte? Ou s’agit-il, au contraire, d’un crime passionnel?

Rien n’est moins sûr pour Aurora qui, alors qu’elle se remet à grand peine de cette macabre découverte, est subitement assaillie par un sentiment de familiarité. C’est indéniable: le meurtre reproduit trait pour trait l’affaire qui faisait l’objet de l’exposé du jour! Et il n’est que le premier d’une longue série…

Le roman pourrait alors prendre la voie du policier traditionnel, mais entre la vie de la bibliothèque, celle du voisinage et les hésitations sentimentales de notre héroïne, l’intrigue mêle mystère et romance pour une lecture aussi légère qu’imprévisible.

Les puristes pourraient ne pas y trouver leur compte, mais en ce qui me concerne, j’ai déjà hâte de me plonger dans les volets suivants!

sclingerman-timestandstill-swirl

[Lis] La bibliothèque des coeurs cabossés, Katarina Bivald

heart lily

Par cette froide soirée de janvier, je suis heureuse de vous faire part de mes impressions de lecture sur La bibliothèque des cœurs cabossés, un ouvrage qui m’avait été chaudement recommandé dès sa sortie, il y a très exactement un an. Est-il à la hauteur de l’enthousiasme qu’il a provoqué chez de nombreux lecteurs ?

La-Bibliotheque-des-curs-cabosses_5679

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa.

Après deux ans d’échanges portant tout autant sur la littérature que sur la vie, Sara prend la décision de rendre visite à son amie. Mais, à son arrivée, les surprises s’enchaînent…

En guise de préambule, je me dois de vous mettre en garde contre la quatrième de couverture : surtout, si vous le pouvez encore, évitez-la à tout prix ! Ne lui accordez pas un regard, vous le regretteriez : elle dévoile impunément les grandes lignes de l’intrigue sur près de 300 pages ! Suis-je la seule à trouver ce procédé éditorial proprement scandaleux ? Fort heureusement pour moi, puisque l’exemplaire m’avait été prêté, je me suis plongée sans attendre dans sa lecture et je m’en félicite !

Comme je l’ai peut-être déjà évoqué précédemment, en cette période glaciale et morose, j’évite tout ouvrage sombre ou tortueux pour me ruer sur les romans feel-good qui, à défaut d’être intensément stimulant sur le plan intellectuel, ont l’avantage de me garantir un moment de douceur et d’apaisement. La bibliothèque des cœurs cabossés appartient immanquablement à cette catégorie littéraire.

tumblr_mzmmoeuayP1rie27io1_500 2

Hormis les fables déjantées du finlandais Arto Paasilinna, il doit s’agir de l’un des premiers titres scandinaves à me tomber entre les mains et si cette particularité éveillait ma curiosité, je dois admettre qu’à la lecture, elle se fait rapidement oublier.

Le style de l’auteur, tout en étant plaisant, n’a rien de véritablement exotique et respecte à la lettre les codes du genre. Quant à l’intrigue, à défaut de nous faire découvrir les paysages de la Suède, elle nous immerge au beau milieu des Etats-Unis, dans la bourgade oubliée de Broken Wheel!

Quel étrange décor, quel charme étonnant que celui de cette malheureuse ville fantôme du Midwest profond. Désertée par ses habitants, toujours plus attirés par les opportunités qu’offre la métropole, elle vivote grâce à quelques irréductibles, dont notre héroïne fait rapidement la connaissance.

tumblr_msjtsr1c5S1rie27io1_500

L’absence de perspectives professionnelles, la disparition des écoles et des commerces semble, de prime abord, avoir endurci le cœur des habitants. Très vite, toutefois, ils se révèlent à nous et, tout comme Sara, nous finissons par nous attacher à ces personnages que la vie n’a pas épargnés.

Véhiculée, nourrie, logée, la jeune Suédoise ne cesse de s’étonner de la générosité de ses nouveaux voisins et se sent rapidement redevable à leur égard. Alors qu’ils refusent toute aide de sa part, de quelle façon peut-elle les remercier de leur incomparable accueil ?

Sara, qui a quitté un emploi de libraire, n’entrevoit qu’une seule solution : pourquoi ne pas leur offrir des romans ? La suggestion, insensée aux yeux des habitants, n’emporte pas immédiatement l’adhésion, mais notre avide lectrice déploiera des trésors d’ingéniosité pour tenter de faire découvrir, même aux plus réfractaires, le pouvoir d’un livre bien choisi.

small_swirl_left
Ajoutez à cette jolie promesse une multitude de références littéraires, un brin de roman épistolaire ainsi qu’un soupçon de romance, et vous obtiendrez une lecture agréablement réconfortante et idéale en cette saison !

sclingerman-timestandstill-swirl

[Lis] L’esprit de Noël – Trois livres

3 livres

Bonsoir à tous! Je suis très heureuse de vous proposer aujourd’hui mon premier article de la série L’esprit de Noël. Depuis que j’ai décoré la maison et que j’ai finalisé l’achat des cadeaux, je ressens une impatience grandissante. Le décompte a véritablement commencé!

Pour entrer dans la saison en douceur, je vous présente ma modeste sélection de trois ouvrages que je vais tâcher de lire d’ici à la fin de l’année. Le défi est lancé!

star_divider_by_1julivia-d82bhaa

incorrigibles

Les incorrigibles enfants de la famille Ashton, tome 1 : Une étrange rencontre

«On dit parfois des enfants très vilains qu’ils doivent avoir été élevés par des loups. C’était le cas des Incorrigibles enfants.»

Au Domaine Ashton, les Incorrigibles enfants n’ont rien d’ordinaire : l’un hurle comme un loup, l’autre mord, le troisième chasse les écureuils. Heureusement mademoiselle Penelope Lumley, jeune gouvernante, accepte avec enthousiasme le défi que lui promet son nouveau poste.

Penelope sera-t-elle capable de civiliser les Incorrigibles à temps pour le bal de Noël de Lady Constance ?

Mon premier… est un roman jeunesse particulièrement prometteur. L’originalité de la couverture m’a séduite, ainsi que les quelques illustrations qui agrémentent les chapitres. J’ai hâte de faire la connaissance de ces enfants sauvages et de leur courageuse nourrice!

douze

Minuit! Douze histoires d’amour à Noël

La neige, les fêtes, les longues soirées d’hiver… C’est le moment de tomber amoureux!

Humour, émotion, coups de foudre, étincelles… l’amour sur tous les tons par les 12 meilleurs auteurs de la littérature ado.

Mon second… est une anthologie de nouvelles romantiques prenant pour cadre les fêtes de fin d’année: atmosphère magique, tempête de neige, réunion de famille, soirée de la Saint-Sylvestre… sont les ingrédients de ce recueil. Je suis tout particulièrement impatiente de lire les contributions de Gayle Forman et de Rainbow Rowell!

les-anges-sen-melent_8737

Les anges s’en mêlent

Lucie Ferrara et Aren Fairchild se rencontrent après s’être rentrés dedans, apparemment par accident, à Times Square le soir du réveillon du Nouvel An. Le coup de foudre est immédiat. Mais, aussi vite qu’ils ont été réunis, un coup du sort les sépare, les laissant sans moyen de reprendre contact.
Un an plus tard, Lucie est le chef d’un nouveau restaurant à succès et Aren travaille pour un grand quotidien de la ville. Malgré les mois qui ont passé, ils n’ont jamais oublié cette belle soirée, et Shirley, Goodness, Mercy et Will, leurs anges gardiens, non plus. Pour aider le jeune couple à se retrouver, ils vont cuisiner un projet fou : mélanger un grand amour, une seconde chance et une bonne pincée d’espièglerie afin de créer un miracle de Noël que vous n’oublierez pas de sitôt.

Mon dernier… est une romance de Noël qui fait la part belle aux sentiments et à la magie des fêtes. Une lecture à l’eau de rose, toute en légèreté, qui devrait correspondre à ce que je recherche en cette froide saison!

star_divider_by_1julivia-d82bhaa

Et vous, qu’allez-vous lire ces prochaines semaines? Avez-vous d’autres romans à me recommander? N’hésitez pas à me faire part de vos suggestions, ici ou sur la page Facebook du blog!

A bientôt!

sclingerman-timestandstill-swirl