[Aime] Mes favoris de février (2)

 

tumblr_static_btcb4obnu6g4g8c8ckc840c8o

Bonsoir à tous! Alors que le mois de mars est déjà en marche, j’ai eu envie de partager avec vous trois découvertes qui m’ont accompagnée durant celui de février… et qui ne me quitteront pas de sitôt! Les connaissez-vous? 

The_Affair_2014_Poster

Une série… The Affair

Impensable pour moi d’évoquer mes favoris du mois écoulé sans vous parler de la série la plus envoûtante jamais imaginée! Entre enquête de police, secrets enfouis, points de vue divergents et chronologie déconstruite, The Affair remonte le fil d’une relation extraconjugale et de ses dramatiques conséquences.

Si le sujet peut sembler ordinaire, voire éculé, l’intelligence de la mise en scène, la finesse de la construction et la qualité du jeu des acteurs apportent une complexité et une profondeur exceptionnelles, qui se déploient d’épisode en épisode. Le suspense est subtil, le dévoilement est étudié, progressif: alors que tout est sous nos yeux, le scénario parvient encore à nous surprendre et à nous couper le souffle.

Ne vous laissez pas tromper par ses plages idylliques et ses (nombreuses) scènes d’amour, le show n’a rien d’une saga estivale aussitôt vue, aussitôt oubliée et il mérite réellement le coup d’œil!

calm

Une application… Calm

A force d’entendre parler des innombrables bienfaits de la méditation, j’ai eu envie de m’y intéresser de plus près, mais je me posais mille et une questions qui m’empêchaient de me lancer. Afin de m’initier en douceur, et en étant guidée pas à pas, j’ai opté pour la célèbre application Calm. 

Et je dois dire que c’est une révélation! Dès que je l’ouvre, je suis invitée à prendre une profonde respiration, avant d’être immergée dans un paysage naturel aux sons apaisants. J’opte pour une tenue et une position confortables, je tamise la lumière, et je sens déjà toute angoisse, toute tension me quitter.

Actuellement, je suis le programme 7 Days of Calm, qui m’apprend les bases de la médiation et m’invite à y consacrer dix minutes chaque jour. Je sens déjà les effets de cette pratique sur mon anxiété et sur mon sommeil. Mon seul regret est la nécessité de s’abonner pour accéder à toutes les fonctionnalités. Je m’en tiendrai donc à la version gratuite pour le moment.

mascara-de-rosa-mosqueta-bio-negro-italchile

Un produit de beauté… Le mascara Mosqueta’s

Comme vous le savez sans doute déjà, je suis une grande consommatrice de maquillage et j’adore tester de nouveaux produits, mais lorsque je mets la main sur une perle rare, je lui reste éternellement fidèle. Le mascara Mosqueta’s fait désormais partie de ces incontournables de mon vanity.

J’ai la malchance d’avoir des cils fragiles, qui ne supportent pas les formules trop intenses et exigent un démaquillage en douceur. Si je n’y suis pas vigilante, je me retrouve rapidement avec une frange de cils clairsemée, ce qui éteint considérablement mon regard.

Pour éviter d’en arriver là, j’avais, à contre-cœur, pris l’habitude de porter un mascara léger, un jour sur deux. De telles précautions sont désormais inutiles: en effet, plus j’utilise mon mascara Mosqueta’s, plus mes cils sont beaux et forts. Il agit véritablement comme un soin, en combinant de la cire d’abeille, du beurre de karité, de l’huile de rose musquée et d’amande douce, tous issus de l’agriculture biologique, qui protègent, hydratent et nourrissent visiblement les cils. J’en suis déjà à mon deuxième tube!

3374be9b5c6656ead60bc5e4e6f4be43

Et vous, avez-vous fait de jolies découvertes ces dernières semaines?

sclingerman-timestandstill-swirl

[Aime] Mes favoris d’octobre

flower__eyewear_drew_barrymore

Halloween est déjà demain, ce qui signifie sans l’ombre d’un doute qu’octobre est presque derrière nous. Voici trois coups de cœur que j’ai envie de partager avec vous pour célébrer ce mois qui fait partie de mes préférés.

dividedr

Mon premier défilé

Pour la deuxième année consécutive, j’ai eu le bonheur de participer aux Brussels Fashion Days. Cette fois, nous avions organisé notre journée différemment afin de pouvoir (enfin) assister au défilé organisé par ELLE. Si j’étais totalement novice en la matière, ce n’était pas le cas de l’ami qui m’accompagnait.

Fort de son expérience de la fashion week parisienne, il m’a fait part de ses astuces pour obtenir les meilleures places. Je vous laisse imaginer l’excitation que j’ai ressentie lorsque nous avons pu pénétrer dans la salle et que, malgré la frénésie ambiante, nous sommes parvenus à nous installer au premier rang, face aux célébrités et aux rédactrices du grand magazine de mode!

Cerise sur le gâteau: j’ai trouvé le défilé extraordinaire. Il mettait à l’honneur la création belge, dans toute sa diversité. J’ai aimé la présence de mannequins plus size, mais aussi d’âge mûr. Les mises en beauté réalisées par MAC m’ont également séduite. Enfin, j’ai apprécié les touches d’humour, notamment apportées par les folles créations d’Elvis Pompilio! Et je ne vous parle même pas des sacs incroyables signés Diane von Furstenberg.

bfd

La fausse fourrure

Alors oui, j’ai bien conscience que l’adjectif « fausse » est résolument superflu, mais je préfère être précise afin d’éviter que l’on m’accuse d’être aussi méchante que Cruella! Quoi qu’il en soit, mon coup de cœur mode de ce dernier mois est incontestablement la fourrure.

Elle était partout aux Brussels Fashion Days, ce qui n’a fait qu’accentuer mon obsession. A l’issue de cette journée, ma décision était prise: impensable d’affronter la saison froide sans un beau, gros manteau de fausse fourrure!

Mon regard avait été attiré par une pièce sublime sur le site Asos qui était soldée, puis ne l’était plus… avant de tomber sur la perfection absolue chez Zara. Anecdote amusante: quand la marque espagnole a publié une photo du modèle sur son compte Instagram, elle a affronté une levée de boucliers tant ses followers étaient persuadés de l’authenticité de la fourrure! Pourquoi se ruiner et causer tant de souffrance pour de la vraie, quand la fausse est aussi ravissante?

vernis

Mes vernis de saison

Décidément, ces favoris seront consacrés à la mode et à la beauté, puisque je termine par ma sélection de vernis parfaits pour cet automne. Même s’il n’existe aucune règle absolue en matière de manucure, j’avoue accorder mes ongles à mon humeur et à la saison.

Ainsi, si en été, je favorise les teintes acidulées, comme le rouge pastèque ou le bleu lagon, pour l’automne, je choisis plutôt du rose ancien, du pourpre et des couleurs cuivrées, épicées. Je trouve qu’elles s’associent à merveille avec mes écharpes, mes manteaux et mes pulls en grosse maille.

En photo, de bas en haut: OPI My Private Jet ; Essie Leggy Legend ; Catrice Limited Edition Vienna Rose Woods ; 2B Sugar Metal Orange ; Barry M. Dusky Mauve ; OPI My address is Hollywood ; Chanel Provocation ; Essie In Stitches ; Sally Hansen Pennies For Heaven ; Dior Forget-Me-Not.

En bonus, ce mois-ci

sclingerman-timestandstill-swirl

[Aime] Mes favoris d’août

Kristen-Bell-Joe-Schmelzer-Photoshoot-01

Alors que la mi-septembre approche déjà, je vous propose aujourd’hui de découvrir mes favoris d’août. J’ai passé un mois assez extraordinaire et j’aurais aimé qu’il soit plus long, ce qui a rendu mon choix difficile, mais voici tout de même un aperçu de mes récents coups de cœur !

shoreditch

Shoreditch

J’ai eu le bonheur de passer quelques jours dans la capitale anglaise et, sans surprise, je suis instantanément retombée sous son charme cosmopolite. J’ai retrouvé avec bonheur mes endroits fétiches comme le mythique grand magasin Liberty, les rues dignes de cartes postales de Notting Hill ou encore la végétation luxuriante des Kensington Gardens, mais ce que j’ai préféré, c’est partir à la découverte de quartiers que je connaissais moins.

Je garde un souvenir particulièrement agréable de l’est de la ville et de Shoreditch en particulier, dont l’atmosphère unique m’a enchantée. J’y ai ressenti un esprit très avant-garde, notamment en raison de l’omniprésent street art qui donne tout son cachet à l’architecture urbaine.

Enfin, ce qui ne gâche rien, Shoreditch est célèbre pour ses boutiques vintage et je dois admettre qu’elles sont à couper le souffle! J’y ai chiné un bangle en turquoise et une veste imprimée aux couleurs de l’automne dont je ne me lasse pas.

Les collections de rentrée

J’ai déjà dû l’écrire sur ce blog, et cela n’a certainement pas changé: depuis l’enfance, ma saison vestimentaire préférée est celle de la rentrée des classes. Je me souviens de l’excitation que je ressentais en feuilletant les catalogues de vente par correspondance que nous recevions à la maison! Cela vous faisait cet effet à vous aussi?

Le début de l’automne me permet aujourd’hui de porter toutes mes pièces favorites, des bottillons au trench coat, en passant par les foulards, les jupes midi et les chemisiers tartan. J’aime les coordonner avec une touche d’ombre à paupières cuivrée et un voile de rouge à lèvres grenat.

Cette année, j’ai craqué sur des t-shirts bien taillés, des blouses d’inspiration bohème et des robes à manches longues, dans de jolies teintes cannelle, cerise noire ou bleu nuit. J’ai hâte de porter tout cela!

teatime

L’heure du thé

Cet été, j’ai eu le bonheur d’être invitée par une amie pour un tea time absolument incroyable et décadent. Malgré la chaleur, un cheesecake, un Victoria Sponge Cake et deux sortes de cupcakes m’attendaient. Je me suis aussi initiée aux joies du thé glacé infusé avec des fruits frais dans une ravissante tasse inspirée des célèbres Mason Jar. Marie-Antoinette peut aller se rhabiller!

De manière plus générale, j’ai pu compter cet été sur la présence, le soutien et la compréhension de mes précieux amis ainsi que de toute ma merveilleuse famille. Leur bienveillance a été un atout précieux pour tenir le cap quand la perspective du mémoire me semblait insurmontable. Je les en remercie encore mille fois!

Et en bonus, ce mois-ci

Virginia-Woolf-Quote-Art

[Aime] Mes favoris de juillet

marilyn-monroe-eats-a-burger

Après un dernier article en demi teinte, je suis particulièrement enthousiaste à l’idée de partager avec vous ce qui m’a enchantée durant le mois écoulé. J’espère que mes coups de cœur vous intéresseront. Comme toujours, n’hésitez pas à me faire part des vôtres, en commentaire ou sur Facebook!

 

East Side Burgers

A Paris, le choix en matière de restauration est infini et les végétariens sont loin d’être en reste. Si j’ai notamment adoré le lunch chic et vegan du Café Pinson, je garde comme meilleur souvenir culinaire mon repas chez East Side Burgers.

En fonction de la sélection du jour, j’ai opté pour le burger Marcello… Et j’ai craqué sur quelques accompagnements: frites maison, onion rings et nuggets de fromage. On ne visite pas Paris tous les jours! Pour vous résumer mon impression gustative, je ne trouve qu’une seule expression: la perfection à chaque bouchée! Les frites sont fabuleuses, les beignets d’oignons bien croustillants, et ces nuggets … absolument irrésistibles. Quant au burger, du pain doré au steak savoureux, il surpasse tous ceux que j’ai pu goûter de par le monde.  

En plus, le service est tellement sympa que si j’étais parisienne, j’en ferai mon adresse favorite – et sans doute quotidienne!

Melvita

J’ai toujours beaucoup apprécié la marque Melvita, qui propose des produits naturels, le plus souvent bio, à des prix toujours accessibles. Alors quand je me suis retrouvée dans leur joli concept store de la Place de l’Opéra, j’avoue avoir rempli un grand panier de produits en tout genre!

marilyn

Mes préférés sont Lèvres de miel, un baume nourrissant à effet scintillant très agréable à porter ; la crème de soin velours aux trois huiles de fleurs, un après-shampoing parfait pour les cheveux secs ; et la crème veloutée légère de la gamme Apicosma, que j’utilise sur le visage matin et soir!

Mes séries de cet été

Je ne parle que rarement de séries sur le blog, et quand je le fais, c’est le plus souvent par le biais de mes favoris. Ce mois-ci, j’avoue avoir binge-watché la saison 3 d’Orange is the new black. Je ne vais pas vous en dresser le pitch, puisqu’il me semble que la renommée de cette série la précède, mais simplement vous recommander de la découvrir si ce n’est pas encore fait. Je vous conseillerais également de faire abstraction du côté outrancier du pilote et de ne pas arrêter votre opinion trop rapidement, car le show se révèle extrêmement bien construit. Certains personnages pourraient bien vous surprendre!

Mon deuxième coup de cœur de cet été va à Izombie. Cette série raconte l’histoire de Liv, une étudiante en médecine qui, après avoir été transformée en morte-vivante, choisit de tirer parti de sa consommation de cerveau humain pour résoudre des enquêtes policières. Je suis vraiment ravie de cette découverte: avec ses personnages attachants et atypiques, ses intrigues bien ficelées et son humour décalé, Izombie a vraiment tout pour me plaire.

En bonus, ce mois-ci

lapin

 

sclingerman-timestandstill-swirl

[Aime] Mes favoris de juin

Hollywood-Actress-Emma-Stone-Photoshoot-2015-And-Biography-3

Bonjour à tous! Je vous reviens aujourd’hui avec un petit aperçu de ce que j’ai aimé au mois de juin. J’espère que cette catégorie d’articles vous intéresse toujours, car mes favoris de cet été risquent fort d’être riches en surprises. En effet, d’excitantes découvertes et de très beaux moments s’annoncent – je n’en dis pas plus, mais soyez au rendez-vous!

Et vous, quels sont vos souvenirs marquants du mois dernier?

Ecocentric 

Il y a de cela près d’un an, j’étais l’acheteuse enthousiaste d’un superbe sac à main Matt & Nat. Cette marque de maroquinerie vegan est plutôt high end mais je dois dire que je ne regrette pas l’investissement. En effet, mon Minka est encore comme neuf alors qu’autrefois, je changeais mes sacs à chaque trimestre – le synthétique étant souvent synonyme de bon marché et donc de qualité inférieure.

Malgré tout, cela ne m’a pas empêchée d’avoir envie d’un peu de changement pour cet été. La tentatrice newsletter à laquelle je suis inscrite y est vraisemblablement pour quelque chose! J’ai donc cherché un revendeur européen, afin d’éviter les frais de douane et je suis tombée sur l’e-shop français Ecocentric, spécialisé dans les produits écologiques et chics.

Alors que j’avais envie de le dévaliser, j’ai simplement craqué pour le modèle Malone, en teinte citrus! Petit bonus qui fait la différence: en plus de proposer des emballages recyclés et une livraison compensée en carbone, le site offre la possibilité, au moment de clôturer la commande, d’offrir un arbre à la planète!

Breathe in. Breathe out.

Comme vous avez déjà pu vous en apercevoir, j’apprécie beaucoup Hilary Duff en tant qu’actrice. Je fais partie de la génération Lizzie McGuire et je n’ai, depuis lors, jamais cessé de suivre son parcours. Certes, elle n’entrera jamais dans la course à l’Oscar, mais sa sitcom Younger a été l’une de mes chouettes découvertes du printemps et le téléfilm The beauty and the briefcase reste l’un de mes favoris.

Emma-Stone-egerie-girly-pour-Revlon_portrait_w674

En plus de mon plaisir à la retrouver sur l’écran, je m’intéresse aussi à ses talents musicaux. Je me souviens encore parfaitement de la sortie de son dernier album, Dignity, il y a presque dix ans. Chaque clip qui en était extrait me fascinait! Quand j’ai appris qu’elle retournait en studio, j’étais donc enthousiaste et je dois dire que le résultat ne m’a pas déçue!

Hormis le titre Sparks, que je passe en boucle depuis sa sortie, j’écoute beaucoup My Kind, Confetti, Tattoo, Lies, Rebel Hearts et Breathe in. Breathe out. Mon seul regret? L’absence des chansons Chasing the sun et All about you, dont le style plus folk n’a finalement pas été retenu, au profit  d’un ensemble très cohérent, dans un esprit pop et dance idéal pour l’été!

Steve Madden

Cela fait longtemps que je connais de réputation cette marque de chaussures new-yorkaise, plébiscitée par les blogueuses et les célébrités du monde entier. Je ne m’y étais jamais intéressée de plus près, car je les croyais trop coûteuses et en cuir… avant de m’apercevoir de mon erreur il y a peu, grâce au site Vente Exclusive!

En parcourant les articles proposés lors de la vente, j’ai été interpellée par la beauté des modèles, par leur prix plus que raisonnable, et par leur composition 100% synthétique. En effet, Steve Madden propose une gamme, Madden Girl, qui est aussi accessible que vegan, ce qui risque fort de révolutionner ma consommation de chaussures!

Malgré un panier bien rempli, j’ai finalement été sage en ne commandant que mes deux paires préférées: les superbes bottillons à hauts talons Ingyy ainsi que des boots à boucles et lacets, de style biker. J’ai hâte de les recevoir!

En bonus ce mois-ci

sclingerman-timestandstill-swirl

[Aime] Mes favoris de mai

cosmopolitan-april-2015-ftr

Bonjour à tous! Avant de débuter cet article, j’aimerais que nous prenions tous une seconde pour réaliser: oui, nous sommes déjà à la fin du mois. Comment cela a-t-il pu arriver? Le temps passe si vite, vous ne trouvez pas?

Nous voici donc à notre rendez-vous mensuel, puisque je vous fais part aujourd’hui de mes favoris de mai. Quels sont les vôtres?

L’Envol des Cités 

Depuis que j’ai découvert ce festival, j’en fais une priorité de mon calendrier. Si vous n’en avez jamais entendu parler, il s’agit en réalité d’une tournée de jeunes talents belges, qui se produisent à travers la Wallonie lors de concerts gratuits. Si certains groupes ne correspondent pas à mes goûts musicaux, d’autres sont de belles découvertes, dont je suis le parcours année après année.

qm

Dans ma ville, la soirée se termine tard dans la nuit, avec la venue d’un invité spécial. Cette année, il s’agissait du DJ et musicien Quentin Mosimann. Comme je ne l’avais encore jamais vu sur scène, j’étais particulièrement curieuse et le spectacle fut au-delà de mes espérances! Quentin a mixé pendant près de deux heures devant une foule en délire qu’il avait bien du mal à quitter. Les effets visuels et scéniques étaient à couper le souffle, et je me suis éclatée à jumper, danser et chanter à tue-tête toute la nuit! Je vous dis pas ma tête, en cours, le lendemain…

Younger

Quand, il y a quelques mois, j’ai entendu parler d’une nouvelle série avec Hilary Duff et Sutton Foster, j’étais déjà à moitié conquise.  Le pitch? Mère au foyer de 40 ans, fraîchement divorcée, Liza peine à trouver un travail à New York. Elle se laisse convaincre par sa colocataire de mentir sur son cv et… sur son âge. Relookée et rajeunie de quinze ans, elle parvient à entrer comme assistante dans une grande maison d’édition. Afin d’être crédible, Liza doit surveiller la moindre de ses paroles et, lorsqu’elle rencontre un beau tatoueur bien plus jeune qu’elle, les mensonges commencent à s’accumuler…cosmo

Cette série est une vraie bouffée d’air frais! J’apprécie son format sitcom, qui ne tire pas les intrigues en longueur. Chaque épisode me fait rire, rougir d’embarras et surtout m’interroger sur la suite des événements. Comment Liza va-t-elle se sortir de cette imposture? Va-t-elle y perdre des amitiés? Son travail? Et, ce qui ne gâche rien, le stylisme, réalisé par l’inimitable Patricia Field, est particulièrement réussi! Quelle joie de savoir que la série est déjà renouvelée pour une saison 2!

Le Marché des Modes

Habitant à proximité de la France, il m’arrive fréquemment de passer la frontière pour faire les boutiques, pour partager un brunch entre amis ou pour assister à une exposition. Dernièrement, c’est à Roubaix que j’ai passé un peu de temps, à l’occasion du Marché des Modes. Ces trois jours, organisés par l’Ecole Nationale des Arts et des Industries Textiles, ont pour objectif de faire connaître le travail d’une centaine de jeunes créateurs de la région.

Crédit photo: Gareth Vanderstraeten

Crédit photo: Gareth Vanderstraeten

J’aime particulièrement soutenir le fait-main, la création et l’originalité, mais je suis réfractaire au bricolage et à l’amateurisme. Heureusement, cet événement était tout le contraire et chaque échoppe avait de quoi me faire craquer! J’ai été raisonnable en optant simplement pour une bague en améthyste de la créatrice Isabelle Zumbrunn et pour un bracelet en or rose de l’Atelier Hélèn Bussi. Une chose est certaine: j’y retournerai l’an prochain!

sclingerman-timestandstill-swirl

[Aime] Mes favoris d’avril

1.170029

Comme convenu, je vous propose, en cette fin d’après-midi pluvieuse, mes favoris du mois d’avril. Actuellement, un post sur deux correspond à cette catégorie d’articles, ce qui en dit long sur mon rythme de publication… J’espère que les semaines qui s’annoncent me permettront de dégager davantage de temps pour vous écrire – j’y tiens.

Malheureusement, ce weekend sur lequel je comptais beaucoup a été gâché par mon état de santé. Je crois que le rythme effréné de ces derniers mois a eu raison de mes défenses immunitaires. En ce moment précis, j’essaie de me rétablir, au chaud, dans mon salon, mon chien sur les genoux, un thermomètre entre les lèvres. Le projet artistique auquel je collabore connaît son point d’orgue dans les jours à venir, je me dois donc d’être en grande forme!

Sur ces quelques nouvelles, voici mes plus jolies découvertes du mois écoulé!

louvre

Paris

J’ai eu le bonheur de me rendre, cette semaine, dans la Ville Lumière et j’en suis tombée sous le charme. Je sais que cela manque cruellement d’originalité, mais que voulez-vous, je suis tout simplement incapable de résister à autant de splendides façades, de charmants cafés, de culture et de vie.

J’ai aimé flâner du Louvre jusqu’à Beaubourg, en passant par les Halles, m’extasier devant Notre-Dame, me mêler à la foule de touristes, parapluies en main… J’y retourne dans quelques semaines et je peux difficilement contenir ma joie!

Participer à un(e) Flash Mob

Depuis un épisode inoubliable du sitcom Modern Family, j’ai le rêve secret de participer à un(e) Flash Mob. Alors quand l’occasion s’est présentée, j’ai décidé de laisser au vestiaire ma timidité et mon manque de confiance en moi, afin de rejoindre la troupe enthousiaste des danseurs.

J’étais tellement stressée dans l’attente du signal, que cela m’a rappelé le sentiment que je ressens à l’approche de l’invité d’honneur, lors d’un anniversaire surprise. Hors de question de rater son entrée… ou d’oublier la chorégraphie! La chanson m’a semblé défiler en un éclair à peine, mais quel amusement et quelle belle cohésion! J’en garderai à jamais le souvenir.

boltanski

Christian Boltanski

Durant mes deux années de Master en Art contemporain, mon professeur principal ne cessait de nous parler de Christian Boltanski et de son fascinant travail. Inutile de vous dire que, lorsque j’ai entendu parler de son exposition au Grand Hornu, je me devais impérativement d’y assister!

J’y ai donc entraîné un ami cher à mon cœur et autant vous dire que nous n’en sommes pas ressortis indemnes. Ces installations m’ont procuré un sentiment bien différent de leurs reproductions photographiques. Le spectre du souvenir flottait sur les différentes salles, désertes, et notre malaise s’est mué en angoisse lors de notre découverte des « pendus ». Si vous avez l’opportunité de vous y rendre, n’hésitez pas un instant!

En bonus, ce mois-ci:

quote

sclingerman-timestandstill-swirl